TT/TS DE TULLE : PROPOSITION ALTERNATIVE

Pour l’intérêt des salariés et préserver ceux de Nexter aussi !

Le projet de cession des traitements de surfaces et thermiques de Mechanics, lancé par la direction ce début d’année, reçoit une vive opposition des salariés de Tulle. Depuis le début de la procédure, la CFDT reconnait l’intérêt du projet sur l’aspect industriel mais condamne la forme qui consiste à imposer une vente globale des TT/TS et un transfert des contrats de travail des salariés concernés par cette activité. Depuis des mois, les élus CFDT multiplient les échanges avec les directions de Nexter et Mécabrive, mais aussi les élus politiques et Préfet (représentant de l’Etat) pour faire évoluer ce projet. A ce stade, l’intersyndicale CFDT/CGT a construit une proposition alternative pour répondre à la fois aux attentes des salariés, et à la fois aux aspects stratégiques de certains moyens pour Nexter. La CFDT attend maintenant que la direction amende son projet, si elle souhaite le mener à son terme.

Lire la suite...

COMPTE RENDU DP DE MAI 2017

N° 25-2017

Permanence mutuelle

Serait-il possible que la personne intervenant pour le compte de la MCDEF puisse avoir une salle de réservée fixe ? Les personnels la rechechent systématiquement. Faire une information identique à celle réalisée pour l’assistante sociale mentionnant les dates et le lieu de la permanence.

Réponse : Nous allons faire passer cette information sur l’affiche des permanences.

Commentaire CFDT : Nous sommes toujours à la recherche de salle ou bureau de passage. Actuellement à l’étage du 421, côté salle de réunion, 3 bureaux sont inutilisés. Nous soumettons l’idée de les remettre en fonction.

Lire la suite...

LE PREFET ORGANISE UNE RENCONTRE

Projet FAN : point sur les interventions
Ce vendredi 07/04 s’est tenu la réunion de travail que nous avait promis le Préfet lors de notre dernière rencontre. La réunion s’est tenue en présence des directions de Mechanics et Mecabrive,
du Préfet, de la DIRECCTE, d’élus politiques de Tulle dont B. Combes, et des délégations CFDT et CGT qui comptaient parmi elles leur DSC.
 
Une introduction « en mêlé »
En introduction de la réunion, le Préfet s’est prêté à un monologue pour restituer le contexte de la mise en place de ce groupe de travail et le but recherché de cette rencontre "tenter d'offrir un moment de discussion" entre protagonistes du projet. Il a rappelé son attachement au site de la « Manu » et à la symbolique qui lui est associée sur le bassin de Tulle. Une fois cette « introduction en mêlé » réalisée, il a donné la parole à messieurs DORLIAT Directeur de NEXTER MECHANICS et SALIN PDG de MECABRIVE.

COMPTE RENDU DP D'AVRIL 2017

N° 17-2017

Stage récupération points

Depuis le 1er janvier 2017, la loi impose aux employeurs propriétaires de véhicules utilisés par leurs salariés de révéler l’identité du conducteur ayant commis une infraction routière.

Avec le nouveau régime, le salarié dénoncé perdra automatiquement des points sur son permis de conduire, ce qui pourra entraîner l’annulation de son permis pour solde nul. Le permis de conduire étant nécessaire, cela entrainera son licenciement.

Serait-il possible que l’employeur étudie la possibilité de prendre en charge les stages de récupération des points ainsi que les congés associés à ces stages ?
Réponse : Le collaborateur doit respecter le code la route. Des séances de sensibilisation aux risques routiers ont été faites. Dans ces conditions, il n’est pas prévu que l’employeur prenne en charge les stages de récupération de points ni les congés associés.

COMPTE RENDU CE DE MARS 2017

CE de Mars écourté
Des salariés inquiets à juste titre.
Nos collègues sont intervenus calmement afin d’avoir des précisions sur le projet FAN et exposer leurs inquiétudes sur l’avenir. Suite à l’annonce du projet FAN, la direction a voulu faire de la communication en rencontrant les salariés dans les ateliers afin d’expliquer les raisons de la cession du secteur TTh/TS. Justement, c’est ce type de communication qui ne passe pas. Les salariés souhaitent échanger avec la direction et non entendre la justification d’une cession. La stratégie locale reste incompréhensible ainsi que celle du groupe vis-à-vis des filiales. La place des filiales dans KNDS devient de plus en plus floue.