NEGOCIATION DU 24 AVRIL 2018

Négociation salariale : Du mieux, mais pas encore satisfaisant
Abondement PEE PERCO : la CFDT attend de l’exceptionnel
Nouvelles instances CSE : Ne pas tout remettre en cause

Cette deuxième réunion de négociation sur les salaires se déroulait au Siège alors que plusieurs sites débrayaient à l’appel de la CFDT et de la CGT. La direction a fait plusieurs avancées dans sa proposition, mais le résultat reste déséquilibré pour les mensuels. Sur l’abondement, après avoir proposé de seulement reconduire les mesures 2017, la direction semble avoir entendu la demande CFDT (à suivre…). Les partenaires sociaux ont examiné les critères d’intéressement 2018 qui serviront au calcul du versement 2019. Enfin, la réunion s’est terminée sur la négociation de la mise en place des nouvelles instances représentatives des salariés.

Lire la suite...

PREMIERE NAO SALAIRES 2018

Une enveloppe à 2,6%, Pas de prime exceptionnelle pour les cadres, Pas d’AG, et 12% de promotions. Avec une volonté de conclure rapidement !

C’est devenu un grand classique lors des négociations salariales, la direction vient à la première réunion avec des propositions nettement en dessous de celles faites par les organisations syndicales. Cette fois, elle ne peut pas dire qu’il y a une différence importante de revendications entre les OS. Ceci montre au moins que l’attente des salariés est homogène. La direction devra en tenir compte dans sa future proposition. Cette réunion a permis d’aborder les nouvelles règles qui régiront le droit syndical et les nouvelles instances imposées par les ordonnances dites Macron. Il s’agit de définir les outils favorables au dialogue social à Nexter, mais pour cela la direction ne doit pas remettre en cause ce qui fonctionne bien…

Lire la suite...

CCE D'UES DU 27 MARS 2018

Des centaines d’embauches CDI et un budget formation toujours aussi important… Mais en fait-on encore assez ?

Les annonces multipliées sur la situation de Nexter sont positives et cela fait du bien après ces deux années un peu difficile pour Nexter Systems. Les commandes 2017 ou encore le contrat VBMR Léger signé en ce début d’année, conforte la bonne trajectoire de l’entreprise pour les années à venir. Autant dire que les feux sont au vert et il s’agit maintenant d’assurer les engagements vis-à-vis de nos clients France et export. C’était le sens de cette réunion de CCE avec à l’ordre du jour l’examen des moyens mis en oeuvre en termes d’emploi et de compétences à développer. Les élus CFDT ont profité de cette occasion pour interpeller la direction sur l’attractivité de l’entreprise et la nécessité de fidéliser les salariés notamment par une NAO de bonne facture en 2018.

Lire la suite...

ACCORD GPEC EMPLOI GAGNANT

La CFDT améliore le contenu de ce nouvel accord GPEC et le signe !

Accord après accord, la GPEC s’améliore à NEXTER et la CFDT a façonné cet édifice sur lequel tous les salariés peuvent s’appuyer pour sécuriser et améliorer leur parcours professionnel. C’est article après article que la CFDT a amendé le contenu de cet accord en recherchant toujours les meilleures conditions pour les salariés. L’emploi est évidemment au coeur de ce texte, mais c’est aussi l’intergénérationnel, le développement des compétences, la mobilité et les mesures d’accompagnement qui ont été revus. N’hésitez pas à demander l’accord aux représentants CFDT que vous retrouverez aussi sur le site CFDT Nexter.

Lire la suite...

ACCORD GPEC A LA SIGNATURE ...

La CFDT demande encore quelques aménagements !

Si le projet du nouvel accord GPEC (période 2018-2020) retient la plupart des demandes d’améliorations émises par la CFDT, il reste néanmoins quelques points à finaliser. En premier lieu, la question de la pénibilité qui ouvre un droit au temps partiel 3 ans est remise à plus tard, car la direction compte traiter ce sujet dans un très prochain accord sur l’organisation du temps de travail pour prendre en compte les évolutions nécessaires à l’organisation du travail pour répondre aux nombreux programmes français et export. Ensuite, la CFDT veut préciser et améliorer les conditions de mobilité (et pas seulement en antennes régionales) pour coller à la réalité de l’entreprise qui demande de plus en plus de mobilité aux salariés. La direction a maintenant les conditions d’un accord gagnant pour l’entreprise et gagnant pour les salariés. Nous ne manquerons pas de vous informer de sa réponse et vous ferons un bilan complet de ce nouvel accord GPEC 2018-2020.

Lire la suite...