BILAN SALARIAL 2019

Une politique salariale encourageante.
Une dynamique à poursuivre en 2020 !

Chaque année, les négociations annuelles obligatoires (NAO) débutent par l’analyse de l’application de la politique salariale de l’année écoulée. En 2019, un accord salarial a été trouvé avec la direction et côté syndical avec la seule CFDT, malgré une enveloppe globale de 3,3%. La CFDT a reconnu que l’application des diverses sous-enveloppes (AI, AC, Promotions, Primes) a été conforme, mais souffre de quelques disparités qu’il devient urgent de régler dans la prochaine NAO.

Lire la suite...

CSE CENTRAL DU 29 OCTOBRE 2019

Complémentaire Santé et Epargne Salariale suivent les évolutions législatives en 2020.

Dès 2020, le PERCO évolue vers le PER Collectif donnant suite à la loi PACTE. Cette loi qui a pour objectif d’inciter l’investissement productif a donc un impact sur notre dispositif d’épargne retraite. La principale nouveauté porte sur l’aide fiscale en cas de versement « volontaire » et la possibilité de transférer vers le PER COLlectif, des placements type assurance-vie. Le deuxième sujet concernait l’intégration du « 100% Santé » dans notre contrat soins de santé avec MCDef. Là encore, c’est une évolution de par la loi voulue par le candidat Macron de faire bénéficier de soins de santé, sans que la personne ne sorte un centime de sa poche. La traduction dans le tableau des prestations, c’est un peu plus de complexité. Pas certain que l’objectif de simplicité ait été atteint. Enfin, la direction DITD a été créée et les élus CSEC ont été informés de son rôle. Bonne lecture !

Lire la suite...

64 ANS : C'EST NON !

RETRAIT DE L'AGE PIVOT

retraites

Depuis plusieurs mois la CFDT se mobilise pour peser sur la future réforme des retraites. Si notre organisation défend depuis plus de 10 ans la mise en place d'un régime universel, nous combattons la mesure injuste et inutile d'un âge pivot à 64 ans qui  pénaliserait notamment celles et ceux ayant commencé à travailler jeunes.

Pour accentuer encore notre pression sur le gouvernement, nous lançons une pétition: "Retrait de l'âge pivot : la retraite à 64 ans, c'est non !" Signez-la pour obliger le gouvernement à retirer l'âge pivot et améliorer son projet de réforme !

Si le retrait de l'âge pivot est un préalable pour la CFDT, nous demandons également des améliorations du projet de réforme sur au moins trois points :

  • La prise en compte de la pénibilité ;
  • Un réel dispositif de retraite progressive ;
  • Un minimum de pension pour une carrière complète supérieur aux 1000€ prévus.

Il est également indispensable de sécuriser la transition des travailleurs des régimes spéciaux et des fonctions publiques.

POISITION CFDT SUR LE 5 DECEMBRE

RÉFORME DES RETRAITES LES 7 REVENDICATIONS DE LA CFDT

Nos revendications sont guidées par nos valeurs : solidarité, égalité, émancipation et démocratie. Elles sont portées depuis plusieurs années par la CFDT après avoir été débattues par les adhérents et militants.

Lire la suite...

RETRAITES : DECRYPTAGE DU COURRIER DU PREMIER MINISTRE

Vendredi 10 janvier, le gouvernement a transmis son projet de loi aux Caisses, aux partenaires sociaux et au Conseil d’Etat pour la première étape du processus législatif.
Vendredi également, se tenaient une série de bilatérales entre Matignon et lespartenaires sociaux pour discuter de la méthode pour la conférence de financement.

A l’issue de ces réunions, le Premier ministre a annoncé l’envoi le lendemain d’un courrier aux partenaires sociaux proposant un compromis. Cette Info Rapide vise à décrypter ce courrier reçu le 11 janvier. Celui-ci contient des éléments positifs pour la CFDT : - Le maintien de la volonté d’une réforme ambitieuse, visant à construire un « système universel de retraite, par répartition et par points. » Celui-ci concernera l’ensemble des Français. - La poursuite des concertations thématiques sur les sujets suivants : pénibilité, minimum de retraites, emploi des  seniors, et gestion des fins de carrière dans le privé comme dans le public. Les résultats de ces concertations devraient intégrer, au moins pour ce qui en dépend, le projet de loi. - Le  Premier ministre confirme que la gouvernance du futur système sera  largement confiée aux partenaires sociaux et bénéficiera des leviers nécessaires.

Lire la suite...